Hydrofuger le bois aggloméré

Il est vrai que les conditions géologiques, climatiques et d’humidité peuvent provoquer une dégradation du bois, à traiter en profondeur.

Les agressions du bois

Le bois étant un matériau hygroscopique, il absorbe et dégage de manière naturelle l’eau pour trouver l’équilibre dans un environnement proche.

Un bois peut gonfler si exposé à un important taux d’humidité, et ensuite se rétracter tout en séchant. Quand le bois sèche, il se fendille ! Et un important taux d’humidité facilite toute apparition de pourriture et de champignons. Le bois devient bleu et noircit sous l’action de l’eau. Et si l’humidité imprègne de plus en plus le bois, alors il pourrit ! Inversement, un bois desséché peut subir un retrait, autrement dit, il réduit ses dimensions et son volume.

D’autres facteurs comme l’amplitude thermique, sont à considérer. En effet le bois peut souffrir d’une grosse différence de température en fonction des saisons. Un bois exposé en plein été subira une température proche de 60 degrés. Et à l’opposé, les températures de surface peuvent baisser jusqu’à moins 25 degrés. Et, en cas de forte chaleur ou de gel important, le bois peut révéler des fendillements importants.

La qualité de l’air représente aussi un autre facteur. En effet, un bois attaqué par la pollution s’avère être gris et peut se ternir en raison du dépôt de diverses poussières polluantes. A savoir, la lumière également, et en particulier un rayonnement ultra-violet, qui entraîne un esthétisme altéré et un coloris jaune.

Hydrofuger un bois aggloméré

Pour hydrofuger tout bois aggloméré, il faut prévoir un imperméabilisant comme ici (http://www.adkalis.com/produits/protection-anti-humidite/anti-humidite-bois/), afin d’éviter toute infiltration d’eau. Ce produit est à utiliser quelque que soit le revêtement appliqué ensuite sur votre panneau de bois aggloméré. Il existe dans le commerce différents kits.

Si vous devez poser du parquet en bois aggloméré, un réagréage simple ne suffit pas. En effet, si un réagréage est nécessaire, alors ce dernier doit être fibré souple sur un plancher bois. L’important dans un premier temps est de poncer légèrement la surface du bois et ensuite de parfaitement aspirer les poussières. N’oubliez pas de passer un linge humide.

Une couche primaire d’accrochage doit être passée et il faudra laisser sécher. Ensuite, la feutrine doit être posée au niveau des angles, en particulier entre le sol et les murs, avec l’imperméabilisant adéquat.